Le bilan écologique du courant éolien suisse est imbattable

L'exploitation de l'énergie éolienne est le mode de production d'électricité le plus écologique à côté de l'énergie hydraulique.

La surface occupée par une éolienne correspond à celle d’une maison individuelle. La quantité de béton nécessaire pour la construction d’une éolienne moderne équivaut à celle requise pour 8 maisons individuelles. Cet investissement en vaut la peine car l’éolienne produit de l’électricité pour un village d’environ 5000 habitants pendant 30 ans. À la fin de sa phase d’exploitation, elle peut être démontée en l’espace d’une semaine sans générer de déchets polluants et sans laisser de traces dans le paysage.

SE Emissionen Fr

Quel est l’impact climatique de l’électricité? Emissions CO2 en gramme par kWh.

  • 80 à 90 % d’une éolienne sont facilement recyclables car ses éléments sont composés de béton et de métaux tels que l’acier et le cuivre. Les métaux sont directement réutilisés, les éléments en béton sont recyclés sous forme de gravier. Les anciennes éoliennes du Mont-Crosin dans le Jura continuent de produire de l’électricité en Biélorussie.
  • Les pales du rotor – leur poids correspond à environ 6 % du poids total – sont des matériaux composites. Les pales de rotor usagées sont brûlées dans des cimenteries et les cendres produites servent de substrats pour le ciment. Les matériaux composites sont non seulement utilisés pour les éoliennes, mais également dans l’industrie automobile et l’industrie du bâtiment, ainsi que dans le domaine de la construction aéronautique. Autre exemple : les baignoires, les toboggans, etc. sont également fabriqués à matière de matériaux composites.
  • Le bilan écologique des petites éoliennes est nettement moins bon que celui des grandes éoliennes car la consommation d’espace est très élevée si on la compare à la production : pour produire autant d’électricité qu’un seul grand mât éolien moderne, plus de 2000 petites éoliennes sont nécessaires.
  • Plus une éolienne est grande, plus son bilan écologique est satisfaisant. L’utilisation de tours hautes permet d’exploiter les vents qui ne sont pas freinés par des obstacles tels que des bâtiments et la topographie.
  • Actuellement, de nombreux projets de recherche s’intéressent au recyclage des matériaux composites, ce qui devrait permettre de les réutiliser dans le futur. Parallèlement à cela, de nouveaux matériaux qui pourront être recyclés plus facilement à l’avenir sont à l’étude pour les pales du rotor. Le constructeur d’éoliennes Siemens Gamesa a déjà mis en service en mer les premières éoliennes dotées de pales recyclables.