Les infrasons émis par les éoliennes sont négligeables

Plusieurs études scientifiques le confirment : les infrasons émis par les éoliennes ne nuisent pas à la santé des êtres humains.

Les infrasons sont des ondes sonores dont le niveau est si faible qu’il reste en dessous du seuil auditif humain. Les infrasons sont générés presque partout : les orages, les sèche-cheveux, les trains, les voitures, les systèmes de chauffage, les réfrigérateurs, les pompes à chaleur, le ressac, les ronflements ou les éoliennes produisent des infrasons. Les scientifiques sont unanimes : les infrasons émis par les éoliennes n’ont pas d’effets négatifs sur le bien-être et la santé des individus.

Infrason_Infraschall

L'exposition aux infrasons dans une voiture est largement plus élevée qu'à proximité d'une éolienne. Photo : Astra

  • Les données scientifiques montrent que les éoliennes n’ont pas d’effet néfaste sur la santé car les valeurs limites fixées pour l’exposition aux infrasons sont respectées. C’est ce que souligne une recherche bibliographique du « National Institute for Public Health and the Environment » néerlandais qui a été réalisée fin 2020 à la demande de l’Office fédéral de l’environnement (OFEN). Les résultats de la première étude de l’OFEV de 2017 et de nombreuses études réalisées à l’étranger ont ainsi été confirmés. Consulter le rapport sur le site Web de l’OFEV (en anglais, synthèse en allemand aux pages 13 et 14)
  • Les chercheurs de l’Université de Bayreuth ont étudié la pollution infrasonore dans une voiture en marche avec un moteur turbo: sur la base de ces mesures, les personnes se trouvant dans la voiture avec le moteur turbo sont exposées pendant 3 heures à autant d’infrasons que la quantité émise par une éolienne dans son environnement à 300 mètres de distance pendant 27 ans. Université de Bayreuth : Les infrasons en voiture
  • De 2005 à 2021, l’Institut fédéral allemand des géosciences et des ressources naturelles (Bundesanstalt für Geowissenschaften und Rohstoffe, BGR) s’était basé en raison d’une une grave erreur de calcul sur un chiffre 4000 fois trop élevé pour décrire la pollution infrasonore générée par les éoliennes. L’erreur a été décelée et corrigée début 2021. Peter Altmaier, l’ancien ministre allemand de l’Économie et de l’Énergie, avait présenté ses excuses. Les valeurs erronées servent cependant toujours de référence dans de nombreux pays. Prise de position de l’Institut fédéral allemand des géosciences

Autres études attestant que les infrasons des éoliennes n’ont pas d’influence néfaste sur la santé des riverains :

Étude de longue durée réalisée en Allemagne : «Projet commun : Critères objectifs concernant les émissions de vibrations et de bruits par les éoliennes à l’intérieur des terres – TremAc – Rapport final de synthèse concernant le projet global »

Étude de longue durée réalisée en Finlande : « Infrasound Does Not Explain Symptoms Related to Wind Turbines »