Les éoliennes se recyclent

Une éolienne est facilement recyclable jusqu'à 90 %.

80 à 90 % des composants d’une éolienne sont facilement recyclables car il s’agit d’éléments composés de béton et de métaux tels que l’acier et le cuivre. Les métaux sont directement réutilisés, les éléments en béton sont recyclés sous forme de gravier. Les anciennes éoliennes du Mont-Crosin dans le Jura continuent de produire de l’électricité en Biélorussie.

 

  • Les pales de rotor – leur poids correspond à environ 6 % du poids total – sont composées de matériaux composites. Les pales de rotor usagées sont brûlées dans des cimenteries et les cendres produites servent de substrats pour le ciment. Les matériaux composites sont non seulement utilisés pour les éoliennes, mais par exemple aussi dans l’industrie automobile et l’industrie du bâtiment, ainsi que dans le domaine de la construction aéronautique. Autres exemples : les baignoires et les toboggans sont également fabriqués à partir de matériaux composites.
  • À la fin de sa phase d’exploitation, elle peut être démontée en l’espace d’une semaine sans générer de déchets polluants et sans laisser de traces dans le paysage. Toutes les anciennes éoliennes qui ont été démontées jusqu’à présent en Suisse ont été remontées à un autre endroit. Leur durée de vie est donc prolongée grâce à une réutilisation intelligente.
  • Actuellement, de nombreux projets de recherche s’intéressent à la récupération des matériaux composites, ce qui devrait permettre de les réutiliser dans le futur. Parallèlement à cela, de nouveaux matériaux qui pourraient être recyclés plus facilement à l’avenir sont à l’étude pour les pales de rotor. Le constructeur d’éoliennes Siemens Gamesa a déjà mis en service en mer les premières éoliennes dotées de pales recyclables.

 

Voir également: Bilan écologique

Parc éolien de Mont Crosin pendant vs. après les travaux de construction

SE_Mont-Croisin_Vorher
SE_Mont-Croisin_Nachher
Changer