Les réglementations en matière de protection contre le bruit définissent la distance à respecter par rapport aux habitations

Des distances minimales fixes ne sont pas nécessaires et pas forcément efficaces.

En Suisse, la distance entre les éoliennes et les habitations, ou les lotissements, résulte tout particulièrement des exigences requises par l’ordonnance de protection contre le bruit et par d’autres dispositions légales strictes. Étant donné que la propagation des bruits et l’ombrage sont différents sur chaque site, il n’est pas cohérent de définir des distances minimales fixes. Les dispositions légales permettent de s’assurer qu’une distance suffisante est garantie pour chaque projet.

Prix_immobiliers_Immobilienpreise

Eolienne à Charrat, dans la vallée du Rhône, où la commune prévoit d'installer deux autres éoliennes.

  • Les autres projets de construction ne doivent pas non plus respecter de distances minimales fixes.
  • À l’étranger, des distances minimales d’éloignement sont en partie requises pour l’éolien. Ceci est dû en premier lieu au fait que la population n’a pas la possibilité de s’impliquer dans la la procédure de planification ou dans une très faible mesure. En Suisse, la population concernée a le dernier mot pour chaque projet : elle peut donc s’exprimer et faire savoir si elle approuve ou non ces distances d’éloignement.
  • À l’étranger, on tente de compenser l’absence de consultation citoyenne par une distance minimale d’éloignement.
  • De nombreuses études montrent par ailleurs que la distance d’éloignement aux éoliennes n’a pas d’influence sur leur acceptation.