2. décembre 2022

Parcs éoliens compatibles avec l'inscription à l'Unesco de La Chaux-de-Fonds et du Locle

Le projet de parcs éoliens neuchâtelois est compatible avec le maintien du site de La Chaux-de-Fonds et du Locle sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco pour l'urbanisme horloger.

Flag_of_UNESCO.svg

L'Unesco apprécie les efforts de ses Etats membres dans leur transition vers des énergies renouvelables.

Le Centre du patrimoine mondial de l’Unesco a pris position au sujet du projet des parcs éoliens du Crêt-Meuron, d’Éole-de-Ruz et des Quatre Bornes et de leur impact sur le bien du patrimoine mondial des villes des Montagnes neuchâteloises. Ceux-ci sont déclarés « compatibles » avec l’inscription du site à l’Unesco, a indiqué le Conseil d’Etat. Le projet des parcs éoliens avait été préalablement remanié ces derniers mois par un groupe de travail réunissant des représentants de la Confédération, du canton et des communes concernées afin de réduire les nuisances.

Mesures « appropriées » à prendre
Le Conseil international des monuments et des sites (Icomos International), qui a fait une étude technique, salue les efforts déployés afin de réduire de manière significative les potentiels impacts visuels négatifs des parcs éoliens envisagés. De manière générale, l’Unesco apprécie les efforts de ses Etats membres dans leur transition vers des énergies renouvelables et recommande la mise en place des mesures appropriées pour assurer la protection de la valeur universelle exceptionnelle des biens. A ce propos, un outil d’orientation pour les projets d’énergie renouvelable sera disponible en ligne avant la fin de l’année.

Au moins 20% des besoins en électricité du canton
Le Conseil d’Etat est satisfait de constater que les efforts entrepris pour atténuer les impacts de ce projet sur le bien du patrimoine mondial ont « été couronnés de succès ». Il prend néanmoins bonne note des limitations posées par l’Icomos et l’Unesco. Le gouvernement a expliqué que les démarches en vue de la mise en service des trois parcs éoliens concernés peuvent se poursuivre selon le concept éolien cantonal accepté en votation populaire le 18 mai 2014. Le Conseil d’Etat a rappelé que les cinq projets éoliens planifiés permettraient de couvrir au moins 20% des besoins en électricité du canton. Il a ajouté que cette énergie serait très utile pendant la saison hivernale qui représente la période avec le risque plus important de pénurie.

©Texte : Keystone-SDA/ATS